Le Rapid-Repricing ou comment générer des économies en adressant les fournisseurs non-stratégiques efficacement
Insight 5 Juil. 2018

Le Rapid-Repricing ou comment générer des économies en adressant les fournisseurs non-stratégiques efficacement

Les entreprises ont souvent un nombre important de fournisseurs, pour diverses raisons : acquisitions, achats décentralisés, portefeuilles de fournisseurs incontrôlés ou processus insuffisants. A cause de cette profusion de fournisseurs, mais également des processus achats parfois complexes et des contraintes de ressources, les Directions Achats passent à côté de potentiels d’économies significatifs.

Causes et conséquences d'un nombre élevé de fournisseurs

Les bases d’approvisionnement des entreprises ont structurellement vocation à grandir avec le temps, et ce,  pour diverses raisons:

  • acquisitions,
  • achats décentralisés,
  • portefeuilles de fournisseurs incontrôlés,
  • faiblesse des processus.

Les processus d’approvisionnement souffrent du nombre élevé de fournisseurs. Les contraintes de ressources engendrées limitent fortement le potentiel de productivité.

Un obstacle naturel à l'optimisation Achats

On observe une dissociation classique des bases Achats dans l’organisation. Alors que les équipes d’approvisionnement stratégique se concentrent sur les projets (et fournisseurs) à plus forte valeur ajoutée, les acheteurs d’usines sont en prise avec des fournisseurs tactiques lorsqu’ils émettent des commandes.  

Une part non-négligeable des dépenses, échappe d’une année sur l’autre, aux objectifs d’optimisation des coûts et de chaînes d’approvisionnement. Les gestionnaires font pousser leur base que ce soit en quête de nouvelles innovations, dans le but atteindre une plus grande productivité ou pour sécuriser le maintien en exécution des usines. Les entreprises continuent dans les faits, d’ignorer les dépenses dites « Tail ».

Une approche basée sur la Data et des modèles d'analyse avancés

Les suites logicielles permettent aujourd’hui d’optimiser les négociations en s’appuyant d’une vue sur un ensemble de données inédit. Cela rend possible une focalisation sur une longue traîne de plus petits fournisseurs, transformant au passage, l’enjeu d’érosion des marges vers celui d’Excellence Opérationnelle. 

 

La mise en oeuvre d’une démarche de Rapid-Repricing permet de générer des économies avec les fournisseurs non adressés initialement mais aussi de mobiliser de la ressource en vue d’améliorer l’optimisation de bases fournisseurs plus stratégiques. 

Afin de cerner des poste d’économies, rationaliser la base d’approvisionnement, gérer les risques et améliorer les relations avec les fournisseurs, KEPLER a établi une approche en quatre étapes :

  1. Définition de la portée (scope)
  2. Planification du plan d’actions
  3. Négociation
  4. Mise en œuvre 

 

L’approche génère une productivité accrue durablement et une feuille de route pour un plan d’améliorations sur plusieurs exercices via l’enrichissement des modèles statistiques.

 

Les missions réalisées par le cabinet sur le sujet permettent d'adresser jusqu'à 3 000 fournisseurs en 10 à 14 semaines, générant plus de 3% d'économies sur l'année.

KEPLER a développé une offre « Quick Repricing » pour générer des économies avec les fournisseurs tactiques non adressés